B.A.R.Y.L pour les nuls et très nuls en propreté

 

S’il vous arrive de jeter vos canettes et emballages de sandwich sur le sol de votre maison (…j’ai bien dit « si ») parce que votre dépotoir le plus proche se trouve déjà trop loin, cette poubelle mobile est faite pour vous !

La SNCF en collaboration avec la start-up parisienne Immersive Robotics, a créé une poubelle intelligente qui sillonne la gare pour récolter les déchets des usagers. Elle se déplace en toute autonomie grâce à des capteurs, une caméra et au moyen de rayon laser et d’ultrason.

 

L’expérience sans Baryl

 

Un commentaire sur YouTube au-dessous de la vidéo de la SNCF nous rappelle que : « L’innovation c’est bien mais qu’il serait mieux de rappeler aux gens ce qu’est le civisme. » Ou encore un autre nous dit « Bande de feignasses, c’est long pour vous d’aller jusqu’à la poubelle ? »

Sachez chers commentateurs, qu’à cet instant précis je suis à la gare. Je me suis posé quelque part de façon hasardeuse, munie d’un détritus à jeter, un tout petit pour plus de discrétion. Puis j’ai fébrilement sorti mon mètre afin de mesurer quelle est la distance entre moi et cet objet de non-désir qu’est la poubelle immobile. Mon instinct m’a plutôt donné envie de mesurer combien de pas me sépare de ce distributeur de barres chocolatées, mais au nom du progrès j’ai résisté. Cette expérience n’est pas validée par huissier de justice mais je peux vous dire que la poubelle, je ne la voyais pas. Puisque je ne suis pas incivique et que cet article est quand même au sujet de la SNCF, sachez que j’ai attendu d’être sorti de la gare pour me débarrasser dehors de ce que j’avais à jeter, sur la voie publique.

En réponse à ces commentaires YouTube, il est fort probable que l’existence même de Baryl pourrait faire rentrer les plus récalcitrants d’entre nous dans les rangs de la propreté des lieux collectifs. Car tout d’abord cette poubelle autonome nous donne envie de jeter. C’est ludique, tout le monde a envie d’essayer. Dans un second temps, nous serons tellement habitués à ne pas mettre nos déchets n’importe où que même la poubelle immobile nous verra plus souvent.

 

2 tonnes de déchets toutes les 24 heures dans les gares

 

Il suffit de faire un petit signe à Baryl si quelques mètres vous séparent et elle avancera pour se nourrir de ce que vous lui donnez. Quelques bips enchantés résonneront pour vous remercier de votre geste. D’une autonomie de 6 heures, le robot contourne les obstacles et les gens car il cartographie les lieux pour une efficacité sans accident.

Le design de Baryl est avenant et donne une impression de douceur. Il ressemble un peu à un gros toutou assis alors on a envie de lui faire confiance. Isabelle Le Saux, une responsable nous dit : « Nous ne souhaitions pas lui donner un caractère humanoïde mais plutôt un objet plus abstrait, plus sculptural, et avec une certaine douceur en gardant une forme de sympathie et de légèreté, qui ne se prenne pas trop au sérieux »

 

 

Une fois pleine, elle se tourne vers un agent de propreté pour se décharger de son sac. Déjà expérimenté à la gare de Lyon à Paris, nous espérons voir ce robot à l’œuvre dans plusieurs gares. Car plus de propreté amène la propreté, en espérant qu’un Baryl amène d’autres Baryl.

 

Le site d’Immersive Robotics

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *