Vos enfants apprennent une langue avec Emys, ce drôle de robot

 

Parlons d’apprentissage avec un futur robot-enseignant pas siii futur que ça. Emys sera disponible en juin 2018 pour 399 $ soit 376 €. Alors oui d’entrée de jeu nous parlons d’argent, pardon ! Mais il faut savoir que ce robot enseignant l’anglais et l’espagnol a un rapport qualité-prix qui mérite le détour, car il n’est pas un jouet à proprement parlé. Il s’adresse aux enfants et a pour but de leur apprendre une langue étrangère tout en s’amusant et jamais sans les ennuyer grâce à une interactivité dynamique, expressive et vocale. 7 mots par semaine soit 1 mot par jour, c’est du moins le minimum que ce robot professeur souhaite apprendre à votre enfant.

 

FLASH Robotics la société conceptrice d’Emys, ne manque pas de bien nous faire comprendre l’avantage d’apprendre d’autres langues. Dans la vidéo promotionnelle tournée de façon humoristique, on voit un employé ratant une augmentation de son patron parce qu’il ne peut pas traduire les documents demandés. Il décide alors de se procurer Emys pour que ses enfants apprennent tôt et ne subissent pas le même sort ! Quelques secondes plus tard il ajoute « Les créateurs voulaient qu’Emys soit sociable, expressif et mignon. Exactement comme ma femme lorsque l’on s’est rencontré. »

 

FLASH Robotics mise donc sur la carte de l’humour comme d’autres robots l’ont fait auparavant, je pense notamment à Kuri dont les vidéos sont drôles et bien pensées. C’est par ici si vous l’avez loupé !

 

Emys monopolise les sens

 

Les concepteurs d’Emys nous expliquent que l’attention d’un enfant est courte et qu’il est donc nécessaire de les emmener dans un univers où ils pourront mettre en éveil tous leurs sens, cela leur permettant de retenir plus facilement les mots appris et de ne pas de se désintéresser rapidement. Le robot est livré avec des cartes qui représentent des objets et des concepts de la vie de tous les jours, il suffit de présenter une carte à Emys pour qu’il traduise le mot dans l’autre langue.

 

Bien plus que ça, c’est un jeu qui va s’instaurer entre l’enfant et le robot, puisque ce dernier lui demandera de chercher autour de lui l’objet correspondant à la carte et de le lui présenter, puis de répéter ce qu’il vient d’apprendre. Au-delà d’une simple répétition du mot qui peut s’avouer fatigante et fade, Emys demande aux enfants de montrer qu’ils ont bien compris la leçon du jour en leur posant des questions puis en attendant leurs réponses. Ces dernières pouvant se traduire par une pression sur différentes parties de la tête du robot, selon si la réponse est oui ou non. Pour rien n’enlever, il est aussi un robot conteur d’histoires.

 

 

 

 

Mais comment est-il fait ?

 

Il mesure 40 centimètres pour 4 kilos. Ses yeux sont des petits ronds LCD, et au milieu Emys est doté d’une caméra lui permettant de reconnaître les visages et les mouvements pour mieux y répondre lorsqu’on le touche. Il dispose d’haut-parleurs et d’un micro, ainsi que de 4 capteurs sensorielles, 2 sur la tête et 2 sur son « corps ». Il se connecte aussi bien au wifi qu’au bluetooth, sa batterie a une autonomie de 2 heures.

 

Emys est aussi un jouet intelligent que l’on peut customiser ! Livré avec de l’argile spéciale servant de pâte à modeler, on peut donner au robot une allure amusante en lui sculptant des oreilles, une queue ou des lunettes. L’argile sèche en 24 heures et l’enfant peut même dessiner et peindre dessus. L’aventure Emys a commencé en 2008, 10 ans plus tard le voilà dans nos foyers. Actuellement sur Kickstarter.

 

 

 

Images collectées sur le Kickstarter d’Emys

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *