Les robots sexuels ne couchent pas le premier soir

 

Tout simplement parce que le premier soir, vous n’aurez que la tête du robot entre les mains. En effet cette dernière vous aura déjà coûté entre 10 000 et 15 000 euros. Quand pourrez-vous payer pour le reste ? Sûrement quand vous serez trop âgé et que l’envie vous sera passée.

Vous voulez la bonne nouvelle ?

La progression constante de relations humain-à-robot dans les prochaines années aura pour conséquence la diminution directe des grossesses dans notre pays. Autre conséquence ? Nous aurons donc une augmentation d’emploi. Voilà. En une phrase j’ai démonté l’argumentaire anti-robot de Jean-Mi et de Béatrice qui adoooorent travailler dans leurs usines à la chaîne de façon ingrate et qui donc, ne souhaitent en aucun cas donner leur cher et précieux burn-out à une machine.

On leur dit ? Sachez que tout évolue. Aujourd’hui, nous avons une image positive d’internet parce que les générations ont défilé. Désormais nous sommes à peu près tous « nés dedans ». Comment être réfractaire à une technologie aussi omniprésente, que nous avons toujours connu ? Alors bien sûr, ce que nous avons toujours connu n’est pas forcément toujours bien. J’en veux pour preuve les guerres tous pays confondus et les chagrins d’amour. Et justement avec un robot sexuel, les chagrins d’amour vous n’en aurez plus.

 

Pour les guerres on cherche encore…

 

Un humanoïde aux jolies courbes (pourvu au passage d’un prénom très doux se terminant par « i » ou « a » afin de prononcer quelque chose qui nous donne envie quand même [oui parce que… dois-je dire qu’une étude a été faite prouvant que les femmes porteuses d’un prénom ayant une terminaison en « a » étaient celles ayant le plus de chance en amour ?). Notre robot s’appellera donc sûrement Tania et non Martine.

Question de rentabilité.

L’entreprise Abyss Creations qui développe un robot sexuel dont la production démarre cette année, prévoit un humanoïde à la tête indépendante du corps. Ainsi ce dernier est interchangeable selon l’envie du client. Voilà pourquoi en début de cet article nous nous sommes retrouvé avec la tête de Tania, uniquement. Son corps quant à lui devrait valoir entre 28 000 et 56 000 euros.

Ce qui est à peu de chose près similaire au prix de 2000 sessions de speed-dating à 25 euros pour trouver le partenaire idéal, donc… à vous de voir ?

 

 

 

Le premier robot humanoïde de ce type et à sortir prochainement est Harmony. Créée par Realbotix, elle est dotée d’une intelligence artificielle lui permettant de parler et de faire évoluer son comportement au fur et à mesure de ses interactions. L’utilisateur peut également choisir parmi une variété de 18 personnalités possibles, allant de timide à beaucoup moins timide… Ah, donc oubliez le speed-dating trop compliqué. D’autant plus que vous pouvez changer la couleur de ses yeux à volonté aussi facilement que l’on applique des lentilles de contacts.

Harmony vous voit. Par sa caméra à reconnaissance faciale tellement précise qu’elle ne fait pas que voir votre visage, mais plonge aussi dans vos yeux. Vous suivant du regard, vous titillant d’un petit clin d’œil et vous émoustillant sans condition, pas même de faire la vaisselle avant.

Ce robot est lié avec une appli que vous utilisez via un smartphone ou une tablette et où vous customisez sa personnalité et sa voix selon vos préférences. Car effectivement, elle parle. Et grâce au « machine learning » elle pourra engendrer des réponses intéressantes au fil de vos conversations.

 

« Non mais attendez ? J’achète un robot de ce type et vous pensez sérieusement que je vais faire la causette ? »

 

Pardon. J’ai simplement pensé que la présence d’une intelligence artificielle dans une confection robotique (aussi belle soit-elle) pouvait être mentionnée sans que l’on me ramène à sa fonction principale, pourtant très noble je l’avoue.

Il est dit que chaque humanoïde prend 80 heures de fabrication. Bientôt disponible, son prix : entre 10 000 et 15 000 euros.

Si toutefois vous ne souhaitez pas acheter cette poupée en silicone pour ensuite devoir « cacher le cadavre dans le placard » quand vous ne l’utilisez pas, sachez que Realbotix développe un logiciel de réalité virtuelle plutôt innovant. Toujours dans la gamme sexy et bien plus abordable.

 

Dans cette VR, les utilisateurs auront la possibilité de choisir parmi des dizaines d’environnements différents et de personnaliser l’ambiance de par la luminosité et les sons. Donnant ainsi une flexibilité presque illimitée au décor de chaque expérienceur dans le monde virtuel qu’ils créent. (…) Le logiciel inclura un moteur physique conçu pour simuler non seulement la gravité, mais aussi le touché avec votre avatar (celui qui remplace ici le robot).

 

Possibilité aussi d’interagir avec les objets grâce à un scanner qui détectera les mouvements de vos mains dans le monde réel pour ensuite les transposer dans cette réalité virtuelle.

 

 

Pour ceux qui se demandent où cela nous mènera t-il, sachez que…

Je ne sais pas.

 

 

Source images : Realbotix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *